Cultures et Civilisations


L'histoire des "civilisations" constitue une source de réflexions autour de leurs émergences et de leurs nombreuses implications culturelles, philosophiques ou historiques. Le terme civilisation apparaît dans un livre écrit en 1759 par l'économiste et philosophe Victor Riquetti de Mirabeau. Il y décrit l'évolution de la société vers le progrès....

​​

Au XIXe siècle la diffusion du concept de civilisation verra se développer l'idée que le progrès de l'humanité est l'un des résultats du progrès technique....C'est en Allemagne à la même époque au moment de la construction de son unité qu'un autre terme associé à l'évolution de la société prend de l'importance. Associé à la réalisation de l'unité politique du pays, il s'agit du mot "culture" que l'on retrouve dans les écrits de nombreux écrivains et philosophes de langue allemande.

Ce terme y est ainsi présenté comme permettant de s'opposer à la civilisation latine incarnée par la France. La langue allemande sera l'un des principaux marqueurs et l'outil de cette opposition entre deux notions issues des lumières.

En 1927, Freud écrit "je dédaigne de séparer culture et civilisation", en 1930 il écrit également dans "Das Unbehagen in der Kultur", "La vie des êtres humains entre eux ne devient possible qu'à partir du moment où il se trouve une majorité plus forte que tout individu et faisant bloc face à tout individu. Le pouvoir de cette communauté s'oppose dès lors en tant que "droit" au pouvoir individuel, condamné comme "violence". C'est le remplacement du pouvoir de l'individu par celui de la communauté qui constitue le pas décisif vers la civilisation". Pour Claude Lévi Strauss "civilisation" et "culture" seraient deux dimensions d'un même ensemble. Ainsi les activités liées à la production agricole ou industrielle de même que la consommation seraient liés à la civilisation quand les différents domaines associés à la création tels que les arts ou l'éthique....seraient liés à la culture. En ce qui concerne les sciences, elles se trouveraient à la charnière de ces deux notions.


​Les civilisations et cultures de l'antiquité sont le plus souvent associées à une période qui s'échelonne du IVe millénaire avant J.-C. à la fin de l'empire romain d'occident au Ve siècle de notre ère.

​​

Aujourd'hui le terme civilisation est le plus communément associé aux sociétés complexes avec un gouvernement centralisé et une organisation en classes sociales, une spécialisation du travail et ayant réalisé de grands travaux. En particulier en ce qui concerne les plus anciennes, elles sont caractérisées par leur type de gouvernement et d'administration et sont associées aux notions d'unité, de solidarité, ainsi qu'à une justice et un droit centralisé.

​​

Si l'écriture a longtemps été considérée comme l'un des marqueurs majeurs des civilisations, ce critère est aujourd'hui pondéré. De nombreuses sociétés organisées ont très bien pu utiliser d'autres supports moins durables que la pierre ou des tablettes ne permettant plus d'en témoigner l'existence.


Cet élément ne fait en effet plus partie des "cinq critères primaires" retenus comme marqueurs de civilisation définit par: la sédentarisation, une société hiérarchisée, l'organisation d'un état, des surplus de production et la spécialisation du travail à temps plein.


Sylvain Vassant