Le Tigre et l'Euphrate

Cultures et Civilisations Antiques


En #Mésopotamie, dès 9 000 av. J-C environ, le nord du pays nous a légué les plus anciens témoignages des premières communautés sédentarisées, avec leurs exploitations agricoles ainsi que des traces d'élevages. Au VIIe millénaire av. J-C dans la région de #Choga Mami située au centre de l'Irak des creusements de puits furent réalisés.


C'est à la fin de la période #d'Hassuna au début du VIe millénaire av. J-C qu'apparaissent dans la même région les premiers systèmes d'irrigation. Plus tard, à la fin du Ve millénaire av. J-C les plaines marécageuses les plus au sud du pays, furent drainées et aménagées pour l'agriculture.


Du fait de son origine très ancienne, de la complexité des royaumes et des symboles religieux constitutifs de son histoire, la #Mésopotamie antique semble aussi riche que difficile à déchiffrer. Elle offre par sa géographie et l'histoire de son agriculture une trame utile pour situer ses grands ensembles. Définie comme le "pays entre les deux fleuves" elle est connue tant par les propres modes de vie que par les productions spécifiquement liées aux espaces écologiques occupés.

Le Tigre et l'Euphrate © Blog Civilisations-mères


Le développement des surfaces agricoles dans un milieu compliqué va être le cadre de nombreuses découvertes dans des domaines extrêmement différents. Si l'utilisation de l'araire est attestée dès le VIe millénaire av. J.-C, elle sera plus tard complétée par celle du semoir. Du fait des nombreux aléas liés aux destructions lors des crues, la surface des champs était recalculée régulièrement. C'est grâce à l'application de formules de géométrie et de mathématiques appliquées à l'arpentage que les sciences et la notion de raisonnement vont prendre de l'importance dans le système de promotion des élites. Cette région sera également le cadre d'un important développement du commerce dont témoigne de nombreuses tablettes.